Historique PGO Automobiles

L’histoire du constructeur français de voitures de cabriolets sportifs d’exception.

En quelques mots, PGO …

c’est 2 frères, des répliques, des déménagements, des histoires d’hommes, un procès, une renaissance, de l’argent kowétien, et donc désormais : 3 modèles, 50 personnes, 7 à 800 voitures sur le marché français & international, 2 clubs (une centaine d’adhérents), de l’artisanat toujours, du fait main,

La présentation de PGO, sur Wikipédia :

La marque PGO a été lancée en 1980 par 2 frères, Gilles et Olivier Prevôt, deux particuliers passionnés d’automobile, pour fabriquer des répliques d’AC Cobra.

En 1998, deux entrepreneurs français, Laurent Skrzypczak et Olivier Baudouin, reprennent la société. Ils abandonnent la production des Cobra, et recentrent l’activité sur la reproduction de la mythique Porsche 356 sur la base d’une mécanique Volkswagen Coccinelle. En 2000, PGO Automobiles crée un prototype de véhicule présenté au Salon de l’Automobile à Paris : le PGO Speedster II. Mécanique moderne issue d’une collection Peugeot et une carrosserie beaucoup plus moderne sur un chassis maison original.

Pour assurer son développement, PGO Automobiles entre en bourse en 2002.

En 2004, Porsche intente à PGO un procès pour contrefaçon que le petit constructeur d’Alès gagnera finalement en appel, obligeant la firme de Stuttgart à rembourser les frais occasionnés par cette action en justice. La production est alors portée à une centaine de véhicule par an. En 2005, un groupe koweïtien prend 51 % du capital

Au Mondial de l’automobile de Paris de 2008, PGO a présenté un concept-car nommé Hemera basé sur la Cévennes préfigurant le futur coupé de la marque.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article PGO (entreprise) de Wikipédia en français(auteurs)

Où trouver PGO ? les adresses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *